Nouvelle restriction pour les internautes chinois

Publié le par lenversduMonde

Sina Weibo par bfishadow via Flickr / licence Creative Commons

 

 

Pékin a décidé d’interdire toute forme d’anonymat sur les réseaux sociaux chinois.

 

Officiellement cette décision a été prise pour « le bien du développement ordonné et sain de l’Internet et pour protéger la vie privée et la confidentialité des personnes, des entreprises et du pays ». Chaque internaute devra donc s’inscrire sous son vrai nom, notifier sa véritable adresse ainsi que son numéro de téléphone.

 

 

Pour bien saisir les tenants et aboutissants de cette décision, il convient de faire un petit état des lieux de l’Internet de l’empire du Milieu. Afin de contrôler l’explosion des microblogs -type Twitter- et une parole de plus en plus débridée sur le net, le pouvoir en place depuis 1949 sous-traite une partie de la censure aux acteurs numériques nationaux.

 

 

Concrètement, Facebook et Twitter ne sont pas présents en Chine, en contrepartie des entreprises comme « Sina Weibo » -premier site de microblogging chinois- s’occupent de la censure politique. Cette décision inquiète beaucoup les gérants de « weibo » qui voient dans cette mesure un coup de poignard à leur encontre.

 

 

Néanmoins selon les spécialistes de l’Internet chinois, cette mesure ne peut être mise en application que très difficilement. Ainsi il s’agirait plus d’une prise de position symbolique visant à montrer la force du parti communiste chinois que d’une véritable mesure coercitive.

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article