Les sondages sont-ils fiables ?

Publié le par lenversduMonde

 

       Laurence Parisot, présidente d'IFOP L'imprévu/ Flickr, Licence CC

 

Depuis que le sondage IFOP du lundi 12 mars a donné, pour la première fois, Nicolas Sarkozy en tête du premier tour à 28,5% devant François Hollande, 27%, rien ne va plus au pays de la statistique.

 

 

Mardi 13 mars, paraît cette fois-ci le sondage de TNS Sofres qui, au contraire, montre un François Hollande stable à 30% et un Nicolas Sarkozy en chute libre à 26%.

 

 

On retrouve également ces mêmes écarts pour les sondages du second tour : selon IFOP l'écart se réduit, tandis que pour TNS Sofres le fossé est creusé entre le président sortant et le challenger numéro un. A noter que c'est ce dernier qui est vu comme le futur locataire de l’Élysée par les deux instituts.

 

 

Étant donné que les deux sondages ont été réalisé à quelques heures d'intervalle, ces écarts sont, vraisemblablement, à mettre sur le compte des critiques faites habituellement aux sondeurs, qui ont tendance parfois à « lisser » ou à accentuer un résultat.

 

 

Il semblerait que finalement ce soit Pierre Bourdieu qui avait raison, "L'opinion publique n'existe pas", ou du moins si elle existe, ce n'est pas comme cela que l'on peut la connaître.

 

 

 

 

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article