Free fait encore parler de lui

Publié le par lenversduMonde

 

Un mois jour pour jour après le lancement de l’offre de la compagnie de Xavier Niel, Free est attaqué sur son réseau qui semble déficient.

 

 

Après une guerre des prix, c’est donc la bataille du réseau qui s’engage, et les opérateurs historiques (Orange, SFR, Bouygues) ne comptent pas se laisser faire par le trouble-fête Illiad.

 

 

Le brandon de discorde est l’utilisation partielle, par Free, du réseau d’antennes d’Orange, avec lequel Xavier Niel a signé un contrat d’itinérance.  L’entreprise de Didier Lombard reproche à Free d’abuser illégalement de l’accord pour pallier aux insuffisances de son propre équipement. Ce qui empêcherait le million d’utilisateurs, qui ont déjà choisi l’offre d’Illiad, de se rendre compte de l’inefficacité de son réseau.

 

 

Néanmoins, l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), gendarme des télécommunications a déjà fait un test sur le réseau de Free à la fin de l’année 2011, concluant qu’il respectait les termes de la licence mobile.

 

 

Ce n’est pas la première fois qu’Illiad vient rogner sur les revenus de ses concurrents, déjà Xavier Niel avait obligé les opérateurs historiques à s’aligner sur son prix lors du lancement de sa Freebox.

 

 

Parallèlement, Free vient d’être condamné pour « pratiques commerciales trompeuses commises au détriment de ses abonnés ». Le tribunal a constaté qu’Illiad limitait le débit ADSL de certains de ces abonnés pour économiser de l’argent. Free devait, en effet, louer de la bande passante à France Télécom.

 

 

Sous la pression des syndicats d’Orange, l’Arcep a accepté de faire un nouveau test du réseau de Free, dont les résultats seront disponibles fin février.

Publié dans high tech

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article