Free a-t-il fini d'affoler le marché de l'offre mobile ?

Publié le par lenversduMonde

 

Xavier_Niel_at_e-G8.jpgXavier Niel lors du forum e-G8, mai 2011. Thistrackted/ Wikimédia Commons, Licence CC

 

 

Après avoir affolé les compteurs, la situation semble s'être normalisée du côté de Xavier Niel.

 

 

A la mi-mars -soit deux mois après son lancement- Free pouvait se targuer d'avoir engrangé 2,2 millions d'abonnés en un temps-record.

 

 

Néanmoins, il semblerait que les multiples pannes de réseaux aient eu raison des prix très avantageux - pour ne pas dire imbattables- que propose Illiad, la maison mère de Free.

 

 

Il suffit d'une visite sur le forum de Free [freenews.fr], pour lire les nombreux messages attestant de ce dysfonctionnement. Les usagers ont même surnommé la tranche horaire 18h-20h la « tranche maudite ».

 

 

A tel point que, fin mars, Bouygues Télécom et SFR affirmaient voir revenir « les déçus de Free ».

 

 

Et les chiffres du Groupement d'intérêt économique-Entité de la gestion de la portabilité (GIE-EGP), plus communément appelé GIE portabilité sont plutôt clairs à ce sujet : au mois de février, le directeur de l'organe qui permet de changer d'opérateur tout en conservant son numéro de téléphone, Nicolas Houéry, avait dû doubler la capacité de traitement de son institution, pour atteindre une capacité de 80 000 demandes par jour. Aujourd'hui, le GIE enregistre seulement 30 000 demandes par jour, et pas seulement de clients voulant adhérer à l'offre Free.

 

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article